Les SCOP, pas si ringardes…

Comme beaucoup, je pense, j’avais une image un peu ringarde des Sociétés Coopérative Ouvrières de Production: Les SCOP.

Je remâchais quelques idées reçues à leur sujet :  » C’est un chant du cygne pour les entreprises en difficulté », « ça ne fait pas de bénéfice », « c’est réservé à certains type de métiers », « c’est peu motivant pour les dirigeants et l’encadrement » et « ça ne peut pas avoir d’investisseurs extérieurs, donc ça ne peut pas se développer ».

Et puis ( sérendipité oblige) hier en cherchant autre chose sur le Net, je tombe sur une entreprise qui fait du conseil et de la formation organisée en SCOP. Un clic plus loin je me retrouve sur « le site  » des SCOP. Le choc !

J’y ai découvert un modèle moderne, fiable, viable, très « développement durable » et faisant la part belle à l’entreprise en tant qu’aventure collective.

Je le pensais réservé aux imprimeries de province moribondes ( entendons nous bien je n’ai rien contre les imprimeries ni contre la province !). Continuer la lecture

Wei Ji, Krisis

En passant

Crise, Krisis, WeiJi…

J’aime à chercher le sens des mots et parfois, dans l’altérité, les sens changent, s’enrichissent, ouvrent les yeux.

Krisis en grec, c’est la décision entre 2 choix.

Et c’est donc avant tout le temps du changement, le début de l’avenir ou la fin du présent.

WeiJi en chinois, c’est Wei  : Danger et Ji  : Opportunité.

Là aussi, le début de l’avenir ou la fin du présent.

Dans ces 2 cas en tout cas, la crise est le lieu du redémarrage, la chance de bâtir demain. L’art du mouvement donc, et un hommage au changement d’angle de vue, un appel à bousculer les paradigmes, à passer de l’utopie à l’hétérotopie.

A méditer à une époque dans laquelle la crise génère plus de réponses et de comportements du type « toujours plus de la même chose », que de changements de cadre de référence ( les changements de type 1 et 2 de Palo Alto).