La nursery des possibles…

Ceux qui me connaissent savent que la mise en intelligence collective est au centre de ma conduite de coach, de consultant et de manager. Aussi quand j’ai lu l’interview de Frédéric Taquet, le DRH de HappyChic (le leader du pap masculin avec 612 points de vente aux enseignes Jules, Brice et Bizzbee ) sur le site de Relief -RH, je n’ai pas résisté à l’envie d’en faire partager des extraits. Un grand merci à Gery Leblond, le patron du cabinet sus-cité pour cet interview.

Confiance, lâcher prise et co-élaboration se rejoignent pour permettre l’émergence de la Nursery des Possibles. A la fois concept, outil et structure, la Nursery des Possibles est le reflet de la force de l’intelligence collective, tant dans le chemin qui a conduit à sa création que dans son fonctionnement.

Lisez l’interview de Frédéric Taquet, vous serez encore plus convaincu de la force de la mise en intelligence collective, tant pour l’entreprise que pour ses collaborateurs.

Le texte ci-dessous reprend l’interview en provenance de Relief RH .

Un contexte de forte mutation

Un certain nombre de mutations ont été vécues dernièrement au sein de notre entreprise :

  • regroupement des 3 marques Jules, Brice et Bizzbee sous la bannière Happychic,
  • construction d’un nouveau siège,
  • une nouvelle organisation,
  • de nouveaux collaborateurs,
  • une convergence des systèmes d’information,
  • une harmonisation sociale,
  • et autres mutations…

Du déséquilibre naît l’opportunité de mobiliser

L’ensemble de ces éléments a créé un fort déséquilibre, tant dans les process que dans les équipes. Nous avons voulu faire de ce déséquilibre une opportunité pour tenter de créer de nouvelles conditions de travail propices au partage et à l’innovation, favorisant ainsi la conduite du changement nécessaire pour retrouver notre cap et le tenir.

 

Nous souhaitions que nos managers mènent cette conduite du changement, c’est pourquoi nous avons confié à un de nos Responsables Formation, en charge de leur formation et leur accompagnement,  la mission de réfléchir à la posture managériale chez Happychic ; posture qui nous permettrait d’accompagner au mieux l’ensemble de nos collaborateurs dans ces périodes agitées tant en interne qu’en externe. Il avait carte blanche.

Créer les conditions de la co-élaboration

Ce Responsable Formation a choisi de réfléchir à notre organisation en s’appuyant sur le modèle du « faire ensemble ou accomplir avec ». Dans ce modèle, les collaborateurs sont avant tout des acteurs qui interagissent pour co-élaborer le sens, les valeurs, principes, méthodes, solutions qui régissent le fonctionnement et le devenir de l’organisation dans laquelle ils sont et se sentent investis. C’est parce qu’ils sont parties prenantes de l’élaboration du résultat que la question traditionnelle  « comment motiver ses collaborateurs » n’a plus de sens. Le sens et la motivation sont trouvés dans la co-construction du chemin.

Le concept de Nursery des Possibles

 La démarche utilisée a contribué à faire émerger l’intelligence d’un collectif constitué de différents talents et dont la diversité des profils, métiers, provenances, parcours professionnels et styles de vie a représenté une vraie force et richesse pour le groupe.

Son originalité ?

  • D’abord son nom : « Be There », être présent au bon moment pour une contribution, le ton est donné !
  • Sa composition : des managers certes, mais aucun membre des comités de direction.
  • Le principe même de la démarche qui appelle au questionnement, à la réflexion individuelle et collective et surtout au final à l’action.

Des travaux et réflexions de ce groupe est né, entre autres, le concept de « Nursery des Possibles » défini comme tel : « Espace dans lequel un collectif constitué de généreux donateurs et de demandeurs issus de toutes les marques et de tous les services se côtoieront pour entretenir des conversations sur la base de questions permettant de faire avancer le projet des uns et d’offrir des réponses inattendues à d’autres, notamment concernant leurs pratiques managériales.»

Plus concrètement, une Nursery des Possibles c’est un espace temps de 2 heures lors duquel selon un rituel précis et rythmé, 3 porteurs de projets, 3 facilitateurs et 10 collaborateurs (les généreux donateurs) donnent de leur temps pour faire avancer les projets des autres, même si a priori les sujets traités n’ont aucun lien avec leur quotidien professionnel.

Un puissant multiplicateur de solutions dans la conduite de projets

Les sceptiques, car il y en a, ressortent de ces expériences avec l’envie d’y participer à nouveau très vite, soit en tant que porteurs, soit en tant que généreux donateurs. Les porteurs de projets quant à eux, repartent non seulement avec des pistes de solutions à leur problématique, mais aussi avec des questions nouvelles qui leur permettent d’approfondir leur sujet et de continuer à avancer. Certains même ont déjà abouti dans leurs projets et tous sont unanimes pour mettre en avant le gain de temps incroyable que représente la Nursery des Possibles en semaines de travail. Bien au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer, tous reconnaissent la profondeur et la puissance de réflexion qu’offre cette pratique dans la conduite de projet. Le buzz fonctionne à merveille, et prochainement c’est un groupe de 50 managers, dont les membres des comités de direction, qui vont se lancer dans cette aventure.

Lâcher prise et faire confiance aux collaborateurs

Cette démarche prouve une fois de plus ô combien nos collaborateurs savent se mobiliser dans l’intérêt collectif et se responsabiliser en prenant en main des actions au service des autres. Ces rencontres structurées, pensées, ont permis des prises de conscience individuelles et collectives et ont donné lieu à des actions nouvelles. La conduite du changement est donc en marche et elle va être portée par l’ensemble de nos collaborateurs. Il a fallu faire confiance, à la fois à celles et ceux qui ont pris à leur compte l’objectif initial, mais aussi au processus en lui-même. Cela nous a demandé un lâcher prise hors du commun. Mais l’audace, l’enthousiasme, la créativité, l’agilité et la prise de responsabilité qui émergent de ces pratiques nous confortent dans ces nouvelles voies du management pour une organisation vivante.

Du déséquilibre naît souvent l’harmonie, c’est sans doute un peu ce que nous expérimentons aujourd’hui.

Un bel exemple d’un travail de mise en intelligence collective et du concept de visionning que vous pourrez retrouver plus en détail dans un de mes anciens posts.

 

Laisser un commentaire