Aucune chenille ne veut devenir un papillon…

Je ne sais pas de qui est cette citation. Elle m’interroge sur l’évolution, sur la notion de changement radical de paradigme.

Elle peut paraitre aller quelque peu à l’encontre de mon post sur l’homéostasie. Difficile en effet de rassurer la chenille sur ce qui ne va pas changer, sur ce qui va faire le lien entre le passé et le futur. Ne sommes nous pas au delà des changements de niveau 1 et 2 de Palo Alto.

Effectivement le système change (et c’est peu de le dire lors du passage de l’état de chenille à celui de papillon),  mais il y a fort à parier que le « système papillon » ne fait pas de lien avec le « système chenille ». Aussi ne peut-on sans doute plus parler de changement ( toujours au sens de la systémique). Nous ne sommes donc probablement pas dans u changement de type 1 ou 2.

Sommes nous dans un troisième type de changement ? Le « système papillon » est un système né du « système chenille », mais sans que la chenille  n’y soit pour rien et sans que le papillon n’y puisse grand chose. Et surtout sans que le « système papillon » ou des éléments du système papillon puissent élaborer un  » c’était mieux avant » souvent fondateur de la prise de conscience du changement. Le système papillon n’est probablement pas en état de se penser relativement au système chenille et donc de mesurer un changement. Nous ne serions donc pas face à une changement de niveau 3. Ouf !

Laisser un commentaire